Lettre d'un belge
À propos d'un certain M. Malka


"à l'attention de monsieur A.Khouibaba

Cher monsieur,

Par hasard, à travers l'internet, je suis tombé sur votre page, en recherchant "malka elias". Je suis belge, industriel, 48 ans, et j'ai eu le plaisir de connaître un monsieur Elias Malka, env 75 ans, de Montréal, se disant être le président d'une chambre de commerce Maroc-Canada. J'ai eu le plaisir également d'avoir été escroqué par ce monsieur, qui depuis 16 mois, a laissé une grande dette envers moi en Belgique.

Il est venu un jour, m'ayant été présenté par un autre monsieur (qui je crois est honorable), en vue de projets industriels au Maroc. Ma société fabrique des usines de préfabrication en béton.

Ce monsieur Malka allait être mon agent potentiel pour le Maroc, puisqu'il y connaissait bien le chemin et pas mal de gens. Il semblait un homme riche et honorable. Le contraire s'est prouvé après quelques mois.

Malka, à titre de nous convaincre et transmettre ses lettres de confiance, nous avait montré ses photos avec Sa Majesté le Roi Hassan II, et même un chèque signé par Sa Majesté, pour 1 million de dollars. Aussi, il se vantait de ses décorations royales. Je suis allé au Maroc avec lui en juillet '99. Il est revenu chez nous début septembre. Au Maroc, j'ai assisté au malheur de la mort de Sa Majesté.

En septembre donc, soudain parmi des entretiens sur le plan technique des installations éventuelles au Maroc, il vient me chercher en disant qu'il a une mission spéciale pour Sa Majesté, le nouveau roi du Maroc, lors de sa montée au trône. Il devait acheter des diamants et bijoux, pour les femmes de Sa Majesté, mais faute de liquides, il devait trouver une solution très rapide. Il avait besoin de 210.000 US$, pour un emprunt temporaire de 3 semaines.

Je n'ai pas tout de suite suivi cela, et j'ai emprunté d'abord 30.000 $. Quelques jours après, encore une fois le même montant. Ceci pourrait lui permettre de payer un accompte pour ses bijoux, aller les li-vrer au Maroc, chercher l'argent pour payer le reste, et pour me repayer. Encore quelques jours plus tard, il revient en disant que les fournisseurs des diamants ne peuvent se contenter d'un accompte, et il doit payer au moins 130.000 US$. Par un emprunt bancaire sur ma personne, je lui emprunte encore le restant, rédigeant un contrat. Malka allait me re-payer avant fin septembre.

Ceci fait, il est parti, et en effet fin septembre il est revenu. D'un côté, il avait un tas de projets potentiels et contacts, d'autre part, il allait me repayer par chèque bancaire, mais comme il devait "prouver" ses dépenses sur 210.000 US$. Il allait me repayer par un chèque de ce montant, et la banque devait lui rembourser la différence soit de 80.000 US$.

Ceci fait, le chèque a été tiré sur sa banque canadienne, mais quelle surprise... quelques semaines encore plus tard: pas de fonds sur son compte.

Encore quelques semaines plus tard, ma banque et moi-même sommes interrogés par la police judiciaire belge, qui ont fait trace de tous nos chèques d'emprunt, ceux-ci étant tirés dans des casinos belges.

Malka promettait de me repayer, puisque "le Palais" allait lui repayer les dettes. Quelques semaines plus tard : rien du tout, et soudain Malka nous dit, qu'il a été attaqué à Montréal, et que l'on lui a volé sa valise, avec plus d'un million de dollars. Une petite enquête révéla que nulle part cela n'était connu. Depuis, il a inventé des dizaines d'histoires et de fables. Et à ce jour, nous attendons toujours le repaiement de sa dette, frais, intérêts etc..

Puisque moi-même j'ai fait un emprunt temporaire, et que je n'ai pas pu repayer ma dette envers la banque, je suis au milieu d'une dispute judiciaire contre ma banque, tout cela pour avoir aidé ce monsieur Malka.

De temps en temps, je l'ai encore au téléphone, je sais qu'il a fait une grande faillite en '96-'97, et qu'il aurait tout perdu. Il me conseille toujours (??) de rien faire contre lui, puisque "si je l'embète, il ne me repaiera jamais..."

Il m'est connu que lors de sa faillite, Malka, renard comme il est, doit avoir dissimulé des biens par ci par là, sous d'autres noms (de famille ? des enfants ??)

Je suis en train de chercher comment, avec le moins de frais possible, je puisse faire valoir mes droits sur lui, et comment je pourrais mettre en route une saisie conservatoire sur des biens de Malka. Il me semble que le Canada doit prévoir des actions pareilles.

D'autre part, après ce que le monsieur m'a causé comme problèmes personnels et familials, pour son abus de con-fiance absolue, et pour les façons "vraiment de nature escroc", je cherche une voie idéale pour que sa communauté soit au courant, et pour que le Palais au Maroc le soit aussi, afin de le faire déshonorer de ses décorations. Après tout, Malka est coupable aussi pour lèse-majesté : je lui ai fait des emprunts soit-disant pour sa Majesté, et le tout était faux et inventé !!.

Avec ses actes, Malka avait encore utilisé des fausses factures sur des sociétés inexistantes, et s'est maintes fois aussi montré comme le président de la Chambre de commerce, qui d'après mes informations, n'existe que dans l'esprit de ce Malka ??

Je ne sais pas si dans ma quête difficile, vous pourriez m'aider de quelque façon, mais en tout cas, après avoir lu votre article sur OTAGE D'IMPOSTURES, je tenais à vous informer sur cette personne Malka.

Je serais heureux de recevoir un petit commentaire si possible.

Salutations distinguées,

Un lecteur belge